Myriade de papiers d’identité

Posté par france2point0 le 21 mai 2013

Objectif : Regrouper toutes les informations, faciliter le suivi

Chacun d’entre-nous possède plusieurs papiers d’identité : carte d’identité, permis de conduire, carte grise, carte vitale, carte de mutuelle, carte d’électeur, carte bancaire, carte de demandeur d’emploi, carte professionnelle, carte de donneur d’organe, carte de groupe sanguin, carte de séjour… Cette multitude de cartes pose plusieurs problèmes :

  • Encombrement dans nos portefeuilles (ce qui, en plus, fait de nous la risée d’autres pays).
  • Alimentation de la délinquance (fabrication de faux-papiers, usurpation d’identité, arnaque aux prestations sociales…).
  • Possibilité accrue de ne pas être en possession du bon papier au bon moment (cas d’un blessé qui a besoin d’une transfusion, oubli de la carte grise…).
  • Gaspillage de papier.

Ce système archaïque est indigne du 21ème siècle, surtout dans le pays qui a vu naître la carte à puce, inventée par Roland Moreno.

La proposition est la suivante :

  • Centralisation de tous ces documents sur une carte à puce unique ou Centralisation sur un serveur auquel la carte à puce unique donne accès.
  • Ouverture à d’autres types de documents possibles.

Les avantages :

  • Une seule carte au format carte de crédit.
  • Lutte contre la délinquance.
  • Simplification de nombreuses démarches ou opérations.
  • Création d’emplois : l’ensemble du matériel (cartes, terminaux de mise à jour, terminaux de consultation) est fabriqué en France.
  • Possibilité d’exporter cela dans d’autres pays intéressés et de générer d’autres emplois et des revenus.
  • Lutte contre l’usurpation d’identité. En cas de perte de sa carte, seul le détenteur de la carte peut en faire générer une nouvelle, en validant son identité par le biais de l’empreinte digitale enregistrée lors de la fabrication de la carte. 

Comment éviter la fraude :

  • Chaque carte possède un identifiant unique.
  • Chaque terminal de lecture :
    • interroge un serveur centralisé qui valide l’authenticité de la carte.
    • n’affiche que les informations auxquelles il a accès.
  • Chaque carte est associée à une empreinte digitale et une photographie.
  • La photographie doit être mise à jour tous les 5 ans au sein de services « sécurisés » (antenne de police, …).

Les types d’utilisation seraient par exemple :

  • Les servies d’urgence sont équipés d’un terminal qui affiche les informations importantes : photographie pour assurer que c’est la bonne personne, groupe sanguin, allergies à certains médicaments, donneur d’organe…
  • Les pharmacies sont équipées d’un terminal qui affiche les informations : photographie, prise en charge CPAM, prise en charge mutuelle…
  • Les forces de l’ordre sont équipées d’un terminal qui affiche les informations nécessaires à l’exercice de leur métier: catégories des permis obtenus et statuts (retiré(s) ou pas), photographie, carte de séjour valide ou pas, amendes non payées, sous surveillance judiciaire ou pas, en sursis, en liberté conditionnelle, recherchée….
  • Possibilité de charger une carte grise sur plusieurs cartes dans le cas d’un véhicule partagé (membres d’une famille, association…).
  • Possibilité pour en employeur de vérifier l’identité et son employabilité.
  • En cas de perte de la carte, l’empreinte digitale permet de procéder à la génération d’une nouvelle carte (évitant les usurpations d’identité).
  • Et de nombreux autres à imaginer.

Publié dans Emploi, Innovation | Pas de Commentaire »

 

Front National du Cher |
Du pain et des jeux |
Ahmedsallemi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Letoutpetitjournal
| Pinkscandale
| Emploisdavenir